Espace de liberté

orwell-1984-propagandaOn est mal barré, les enfants.
Orwell en avait rêvé, et cela arrive, bien plus vite qu’on ne le pense.
La technologie, c’est bien. Selon ce qu’on en fait. Avec le feu, certains se sont réchauffés, ou ont faire cuire de bon steaks de mammouths, d’autres ont fait flambé des huttes. Avec la poudre, c’était des feux d’artifice ou des bombardes. Quand il y a eu l’imprimerie, certains ont trouvé le moyen d’exprimer librement leurs idées en masse, d’autres ont fait des fiches.
Internet ? C’est pareil.
Dans l’indifférence presque totale, le Conseil Constitutionnel vient de valider la loi sur le renseignement.
Qu’es a quo ?
La loi sur le renseignement, c’est la loi qui est là pour trouver les vilains terroristes. Si si !
Elle permet quoi ? Elle permet l’installation de jolies « boites noires » chez les fournisseurs d’accès et tout, oui, TOUT, ce qui passe peut être lu. Elle peut permettre de savoir que vous regardez des vidéos de chats débiles, que vous écrivez des mails à votre amant/maîtresse, que vous aimez la Compagnie Créole, que vous avez acheté un DVD compilation de Lagaf’, mais aussi que vous avez tapé dans votre moteur de recherche « sexe avec un opossum » et, bien sur, surtout, si vous fréquentez les sites djihadistes.
Je vous entends d’ici : « Je n’ai rien à me reprocher ».
C’est vrai, c’est probable, aujourd’hui, ici et maintenant. Et demain ?
Avec le temps qui passe, le seul espace de vraie liberté non surveillée qu’il va vous/nous rester ? C’est dans la tête. Mais ça, c’est juste pour l’instant.
Et ça va servir à quelque chose ?
Probablement pas grand chose. Pour la bonne et simple raison que nos services de renseignements sont déjà bien renseignés. Mais aussi parce que ceux qui ont quelque chose à cacher, pour de vrai, savent comment le cacher.
Le plus tristes est de constater l’indifférence de tous, citoyens et médias, sur cette surveillance qui s’installe au fil des textes de lois s’empilant les uns sur les autres sous couvert d’une pseudo sécurité qui fait le jeu des extrémistes de tout poil.

A lire, parce que certainement plus clairs que moi : Korben, rue 89 et l’édito d’Humanoïde.

This entry was posted in Humeurs, Politique and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Espace de liberté

  1. LeOnArD says:

    Décalecatan Décalecatan Ohé Ohé
    c un vrai plaisir de respecter les coutumes :))
    vi puis ça permet surtout de controler les opposants au régime en place et d’anticiper leurs faits et gestes, c un vrai recul des libertés individuelles, c affligeant de la part d’un pays comme la france.. une dictature sournoise se met en place c pas que 1984, c aussi fahrenheit, combien de livres interdits depuis françois hollande? naivement je pensais qu’il etait interdit d’interdire des livres..
    Bref on les fraggera jte biloute K@G :)) bises et force à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *