Variations extraterrestres

IMG_7847Le cuivre est un matériau sympa et qui n’est pas très cher, même s’il n’est pas exempt de défauts. Il a des réactions étranges à la chaleur, sur lesquelles je reviendrai.
Un de ses avantages est sa relative souplesse.
Il n’y a pas longtemps, j’ai voulu faire des essais en créant des bourrelets de cuivre apparent. Concrètement, je plie ma pièce en deux, je la pince dans un étau, au niveau de la pliure, selon des angles variables, puis je déplie et martèle.
Je me suis ensuite amusé à « ciseler » (c’est un peu prétentieux pour l’instant, vu ce que je fais) le bourrelet pour y créer des marques : le cuivre, à haute température, provoque de la calamine, une forme d’oxydation, qui va y adhérer plus ou moins selon la température.
Je dépose mon émail de chaque coté du bourrelet et passe l’ensemble au four.
Le N°0 de cette série a tout de suite tapé dans l’œil de Valérie. Les tons violacés et la ciselure du bourrelet donnaient l’impression qu’il s’agissait d’une vertèbre de l’Alien de Giger (qui a servi de modèle au film du même nom).
La série était baptisée : Alien Fantasy !

 

This entry was posted in Bijoux, Emaux and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *