Leçon d’humilité

J’ai toujours été effaré par le nombre de personnes que je connais et que je finis par dépanner, un jour, parce que leur ordinateur présente des signes de faiblesse.
« Ca rame ! »
« J’peux plus rien faire ! »
Souvent, ce sont des virus qui ont fini par s’installer, et après un bon formatage, en général, tout redevient OK. Parfois, ce sont aussi les sollicitations de pub : j’ouvre le navigateur et là, 2 voire 3 barres de recherche bidons qui servent surtout à spammer de la pub à tout va.
Bien sur, j’y vais toujours de mes petits conseils moralisateurs :
« Mais quand tu télécharges et installes un programme, ne tape pas ‘suivant’ sans lire ce que tu acceptes ! Souvent on te fait installer d’autres trucs ! Et ne télécharge pas n’importe où ! Va directement sur le site de l’éditeur, il y a moins de risques ! »
Hier, j’ai téléchargé Daemon tools, et je n’ai pas suivi mes conseils : je suis allé sur Clubic dont je n’avais pas en souvenir que c’était des empaffés.
Et là, comme un bleu, je fais « suivant » avant de réaliser que, oh merde !, j’étais peut être allé trop vite.
J’annule mais c’était trop tard… Un joyeux programme de promotions quelconque m’avait déjà changé ma page d’accueil et commençait à me pourrir la vie.
Je l’ai viré avant de relancer l’installation du programme qui m’intéressait et là, Ô surprise, j’ai réalisé que l’installation de la pourriture citée précédemment était plus que discrète : une bonne page de conditions générales, avec un beau logo qui fait sérieux et qui passait inaperçu, juste histoire que, par flemme de lire, on accepte.
Comme quoi, même après plus de 15 ans de web, on se fait encore avoir… Bye bye Clubic, j’irai faire mon marché ailleurs…

This entry was posted in Humeurs and tagged , , , . Bookmark the permalink.

One Response to Leçon d’humilité

  1. bamboo says:

    n00b shit happens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *